Texte : Dans les sous-marins - Stan Rougier

Autrefois, on mettait des petits lapins
dans les sous-marins,
et lorsque les petits lapins mouraient,
on savait qu’il fallait refaire surface.
On savait que l’oxygène
était en train de manquer :
bientôt l’équipage connaîtrait
le sort des petits lapins.

Aujourd'hui, devant tant de jeunes
qui se donnent la mort,
devant tant de jeunes
qui fuient la vie par la drogue
et s’enfoncent dans des comportements
de déprime : « Aimez- moi ou je meurs ! »,
ou de violence : « Aimez-moi ou je mords ! »,
demandons-nous si le sous-marin
de notre civilisation
n’aurait pas besoin de faire surface !

Commentaires