Articles

Affichage des articles du juin, 2022

Texte : Pardon et promesse - Hannah Arendt

Image
  Ces deux facultés vont de pair : pardon et promesse. Celle du pardon sert à supprimer les actes du passé, dont les « fautes » sont suspendues comme l'épée de Damoclès au-dessus de chaque génération nouvelle. L'autre, qui constitue à se lier par des promesses, sert à disposer, dans cet océan d'incertitude qu'est l'avenir par définition, des îlots de sécurité sans lesquels aucune continuité - sans même parler de durée - ne serait possible dans les relations des hommes entre eux.

Texte - La télévision - Michel Piquemal

Image
En vérité je vous le dis, la télévision n'est que le porte-parole du Marché. Elle est là pour persuader petits et grands que la quantité des biens et la qualité de la vie sont une seule et même chose. Vos émissions ont pour vocation de rendre le cerveau humain perméable aux publicités. Vous devez le divertir entre deux messages. Car ce que vous vendez aux annonceurs, c'est du temps de cerveau humain disponible.

Citation : Le bonheur - Gilbert Cesbron

Image
Le bonheur, c'est comme le parfum, on ne peut le répandre sans s'en mettre un peu sur soi.

Texte : Intolérance... - Jean Debruynne

Image
Ils n'aimaient pas les rouges ils n'aimaient pas les Noirs ni les gens quand ils bougent ni les gens du manoir. Ils n'aimaient pas les Jaunes Ils n'aimaient pas les Juifs Ils n'aimaient pas la faune de Barbès ou de Villejuif. Ils n'aimaient pas les Yougoslaves les Arabes et les chômeurs les clochards et les épaves les drogués et les fumeurs. Ils n'aimaient pas ce qui dérange l'imprévu de l'actualité ni l'étranger, ni l'étrange ils n'aimaient pas la liberté. Ils n'aimaient pas tout ce tapage ils n'aimaient pas les immigrés les jeunes avec leurs langages les panthères et les rockers tigrés. Ils n'aimaient pas les peaux d'épice des Antillais ou Algériens. Ils n'aimaient pas rendre service mais ils savaient aimer leurs chiens...

Se tromper - d'après Augustin d'Hippone

Image
  Se tromper est humain. Persister dans l'erreur est diabolique. Par contre, pardonner est divin...

Victime libre ? - Jean Harang

Image
L’homme libre se sait pécheur, seuls les orgueilleux se croient victimes.  

A l'école du silence – Soeur Myriam (Reuilly)

Image
Deviens en toi-même Une maison de paix Un point tranquille Tourné vers Dieu. Mets-toi à l'école Du silence profond et vrai Qui n'est pas mutisme Mais passerelle vers l'écoute Et la communication. N'emplis pas tes jours De mots inutiles Et d'agitation. Nos villes surchargées de bruit Tuent dans l'homme Ce qu'il a d'essentiel. Ouvre-lui une porte, Au cœur purifié De ton amitié.

Le vrai Dieu - Etty Hillesum

Image
Il faudrait montrer aux hommes le vrai Dieu Celui qui, par pudeur et par respect, s´est dépouillé de sa puissance … qui, étant tout amour, s´est fait toute faiblesse, le Dieu qui nous attend en silence et dont nous sommes responsables sur la terre. ________________________

Citation : La machine et l'homme - Gandhi

Image
La machine a gagné l’homme; l’homme s’est fait machine. Il fonctionne... Il ne vit plus ! ______________________

Les fleurs et la mort - Christian Bobin

Image
  Nous recevons la nouvelle de la disparition d'un être aimé comme l'enfoncement d'un poing de marbre dans notre poitrine. Pendant quelques mois nous avons le souffle coupé. Le choc nous a fait reculer d'un pas. Nous ne sommes plus dans le monde. Nous le regardon. Comme il est étrange. Le moins absurde, ce sont les fleurs. Elles sont des cris de toutes les couleurs. La moindre pâquerette cherche désespérément à se faire entendre de nous. Sa parole c'est sa couleur.  Quand tu es morte, je suis devenu un drogué des fleurs. J'en mettais partout dans ma maison. Le monde, dont ta mort m'avait détaché, tournait lentement comme une boule noire dans le noir mais il y avait cette insolence colorée des fleurs, ce démenti jaune, blanc, rouge, bleu, rose au néant monocorde... Le poing de marbre s'est retiré de ma poitrine. Je suis revenu au monde comme l'enfant presse son visage contre la vitre. Le monde n'aime pas la mort. Il n'aime pas non plus la vie.