Articles

Affichage des articles du octobre, 2022

Le courage d'être heureux - Pape François

Image
  Dans la culture du provisoire, du relatif, beaucoup prônent que l’important c’est de jouir du moment, qu’il ne vaut pas la peine de s’engager pour toute la vie, de faire des choix définitifs, car on ne sait pas ce que nous réserve demain. Moi, au contraire, je vous demande d’être révolutionnaires, je vous demande d’aller à contre-courant. Oui, en cela je vous demande de vous révolter contre cette culture du provisoire, qui, au fond, croit que vous n’êtes pas en mesure d’assumer vos responsabilités, elle croit que vous n’êtes pas capables d’aimer vraiment. Ayez le courage d’« aller à contre-courant ». Et ayez aussi le courage d’être heureux.

Où est Dieu ? – Proverbe hindou

Image
"Dis-moi, frère aîné, où est la mer ?" demandait le petit poisson  au vieux saumon qui traçait son chemin vers les hautes eaux.   - "Mais, petit poisson, tu es en train de nager dedans !   - Oh non ! C'est seulement de l'eau salée !  Moi, je cherche la mer !"   Et il repartit désappointé.     

Le monde à table - d'après Hervé Bertho

Image
" Aujourd'hui, on n'a plus le droit  d'avoir faim ni d'avoir froid " nous disait Coluche. La faim est un des plus grands scandales de notre monde si riche où croissent les milliardaires, au défi du bon sens. Un enfant meurt de faim toutes les dix secondes ! 850 millions de terriens meurent de faim chaque année, alors que 557 millions d'obèses jouent avec la mort pour avoir trop mangé ! Voilà le grand déséquilibre du monde. La faim n'est plus seulement due à l'ignorance ou aux incidents climatiques, mais principalement à la cupidité, l'incurie et l'indifférence. Pourtant, si les citoyens, leurs organisations et leurs gouvernements reconnaissent la faim comme le principal problème que doit affronter l'humanité, nous aurions les moyens d'assurer réellement et concrètement l'alimentation mondiale.  Le monde est en crise, des réponses sont urgentes. Ventre affamé n'a pas d'oreille ! On meurt aussi des

Une civilisation - Aimé Césaire

Image
  Une civilisation qui s'avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde.

Si on m'avait dit ! - Jean Harang

Image
    Je ne puis m'empêcher de penser que ma vie aurait été tout autre, ma foi plus ardente, mon espérance plus joyeuse, mon amour plus épanoui,  Si l'on m'avait dit plus clairement : que la vie n'est pas une pierre qui s'effrite jour après jour, mais un marbre informe que le divin sculpteur sculpte chaque jour jusqu'à l'instant précis où surgit, en son admirable perfection, l’œuvre enfin accomplie, que la vie n'est pas un ressort qui s'use, mais une personne qui se crée chaque jour, que la vie n'est pas un long pourrissement, mais un continuel enrichissement, que chaque jour peut apporter une clarté nouvelle, une compréhension plus grande, une expérience plus large, un amour plus pur, une joie plus sereine, que la vie n'est pas une sorte de dégradé allant du blanc au noir, du voile du berceau au drap du cercueil. Si l'on m'avait dit : que la vie n'est pas un jour qui décline mais une aurore qui se lève, que l

Confiance en l'homme - Maurice Bellet

Image
J'enracinais une fois encore mon indéfectible confiance en l'homme. En chacun, quels que soient son origine, sa culture, son comportement, brille une petite braise rouge : la vie, engendrée sous le souffle d'amour du Père. Non, je ne m'étais pas trompé, L'homme était né de l'amour, pour l'amour.

Se relever - Confucius

Image
La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.

Heu-reux ! - François Garagnon

Image
J'arrive pas à comprendre pourquoi Dieu qui était soit-disant partout, on le voyait nulle part.  Or, un jour, je me suis réveillée toute ensoleillée de bonheur. Ça m'arrive certains jours, je sais pas pourquoi, j'ai tellement de ciel bleu à l'intérieur de moi qui j'ai l'impression d'avoir mangé l'infini.  Ça te fait mousser le cœur, ça te monte à la tête, et tu te sens pétiller. C'est comme si tu avais bu un peu trop de champagne. Tu titubes d'allégresse. C'est grisant, suave et exquis.  

Les grands-mères - Annelou Dupuis

Image
  Une grand -mère est un luxe dont la plupart d'entre nous disposons lorsque nous sommes petits. Bien qu'elles se définissent comme étant les mères de nos propres mères ou pères, nous ne les croyons qu'à moitié parce que nous ne voulons pas les partager. Leur existence toute entière nous est consacrée.  Elles sont là pour nous raconter des histoires, chanter des chansons, parler du temps jadis, offrir des surprises, garder nos secrets, nous montrer comment faire les choses, lacer nous chaussure.  Elles trainent avec nous derrière nos parents, lorsqu'ils font les courses. Elles sont également là pour être dorlotées, câlinées, pour qu'on leur prépare une tasse de thé imaginaire, pour qu'on les berce et qu'on les borde. Elles sont là pour nous aimer et être aimées en retour.

Les collectionneurs de griefs - Jeanne Signard

Image
Il y a des collectionneurs de timbres-postes, de timbres-cadeaux du commerce. Il y a aussi des collectionneurs de griefs. Pour ces derniers, chaque agression réelle ou supposée est comme un timbre qu'ils collent sur leurs cahier : "il ne m'a pas dit bonjour" : un timbre ! "c'est pour moi qu'il a dit ça" : un timbre ! "elle s'est arrangé pour m'éviter" : un timbre !  Ils adorent aussi se rencontrer pour des échanges : "Tu as entendu ce qu'il m'a dit" "Oh, ce n'est rien, si tu savais ce qu'il m'a fait" Puis ils referment leurs cahiers et vont chercher aussitôt une autre oreille complaisante. Vous pouvez vivre longtemps à ses côtés sans vous douter que vous avez affaire à un fin collectionneur : il sauve si bien les apparences ! Il a toujours le sourire... mais vous ne perdez rien pour attendre ! Le soir, seul dans sa chambre, il ouvre le tiroir, caresse les timbres déjà collés et ajoute ceux du

Un choix quotidien - Albert Camus

Image
- Image "Action Pilot" de Davidd - Il vient toujours un temps où il faut choisir entre la contemplation et l'action. __________________

Un sourire - Raoul Follereau

Image
Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup, Il enrichit ceux qui le reçoivent Sans appauvrir ceux qui le donnent. Il ne dure qu'un instant Mais son souvenir est parfois éternel. Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires, Il est le signe sensible de l'amitié. Un sourire donne du repos à l'être fatigué, Rend du courage aux plus découragés. IL ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler, Car c'est une chose qui n'a de valeur Qu'à partir du moment où il se donne ! Et si quelque fois vous rencontrez une personne Qui ne sait plus avoir un sourire, Soyez généreux, donnez-lui le vôtre, Car nul n'a autant besoin d'un sourire Que celui qui ne peut en donner aux autres. Et n'oublier pas que certains sourires ironiques Ou moqueurs peuvent tuer !

Ma vie est un chant d'amour - Mathieu Amisi

Image
Comme le soleil céleste illumine chaque jour notre terre, de même le soleil qui est en mon cœur illumine chaque jour de ma vie. Chaque jour est pour moi un jour nouveau et chaque jour me rend plus réceptif, plus harmonieux et plus fort, je reçois chaque jour la vie, la lumière ,et l'amour. Ma vie est un chant d'amour pour toutes les créatures vivantes, et mon chant exprime la joie, la paix et la bonté cosmique dont je suis l'instrument.

Robert Guelluy

Image
Le plus grand dénuement de l'homme est de n'avoir personne à aimer, et n'être pas aimé. Pour le croyant, l'amour est quelqu'un, à l'affection inépuisable pour nous, et qui nous appelle à l'aimer sans mesure : c'est ainsi que le croyant, le vrai, est comblé d'amour. Pour le croyant, aimer c'est vivre, c'est donner et recevoir sans calcul, voir toutes choses, nous voir avec les yeux de Dieu : ainsi, nos déficiences nous imposeront les réformes nécessaires.  C'est être capable d'aimer vraiment dans le désintéressement, d'une affection qui n'assujettisse pas ceux que j'aime mais qui au contraire les fasse eux-mêmes, les fasse ce que Dieu veut.  C'est aussi savoir aussi accepter d'être aimé. ___________________________ - "A l'écoute de Dieu" - Castelman 1965 -