Texte : Le courage d'être heureux - Pape François

Dans la culture du provisoire, du relatif,
beaucoup prônent que l’important
c’est de jouir du moment,
qu’il ne vaut pas la peine
de s’engager pour toute la vie,
de faire des choix définitifs,
car on ne sait pas ce que nous réserve demain.

Moi, au contraire,
je vous demande d’être révolutionnaires,
je vous demande d’aller à contre-courant.
Oui, en cela je vous demande de vous révolter
contre cette culture du provisoire,
qui, au fond, croit que vous n’êtes pas
en mesure d’assumer vos responsabilités,
elle croit que vous n’êtes pas capables
d’aimer vraiment.
Ayez le courage d’« aller à contre-courant ».
Et ayez aussi le courage d’être heureux.

Commentaires

zinfosweb a dit…
avoir le courage d'aller a contre courant n'est pas évident je pense quand on arrive a un certain age... merci pour ce texte.
Il me semble au contraire qu'arrivé à "un certain âge", l'expérience aidant, un peu de sagesse aussi, peut-être, nous permet de promouvoir les vraies valeurs, de montrer le positif dans la vie, d'avancer avec sérénité de son propre pas, sur sa propre voie.
Anik a dit…
Peut-être aussi, lorsqu'on a moins à perdre (enfants élevés, stabilité relative, etc.) peut-on enfin oser bouger nos vieilles habitudes néfastes pour "mettre un peu d'air frais" dans nos pensées trop conformistes...
Enfin, seulement si on le souhaite vraiment... (mais c'est pas évident !)
Merci pour vos visites.