Texte : S'il n'y avait... - Anonyme

S'il n'y avait qu'un soleil
pour irradier la pluie,
ça vaudrait encore la peine
de contempler l'arc-en-ciel.

S'il n'y avait qu'une étoile
au plus profond de la nuit,
ça vaudrait encore la peine
de croire à l'aube qui vient.

S'il n'y avait qu'une braise
dans la cendre qui s'éteint,
ça vaudrait encore la peine
de raviver le feu.

S'il n'y avait qu'un endroit
où saisir la main tendue,
ça vaudrait encore la peine
de le chercher sans relâche.

S'il n'y avait qu'un espoir
de se sortir du trou noir,
ça vaudrait encore la peine
de chasser le désespoir.

S'il n'y avait qu'une raison
de poursuivre son destin
ça vaudrait encore la peine
de miser sa vie sur elle.

S'il y a encore de l'Amour
à l'abri dans la mémoire,
alors ça vaut bien la peine
de le laisser naître au jour.

Commentaires

zinfosweb a dit…
Beau texte, je ne sait pas écrire comme cela, l'un de mes nombreux défauts, mais bon..... merci du partage.
Anik a dit…
Ah ! si on avait toutes les qualités et aucun défaut... heureusement, les unes compensent les autres; Merci de ta visite.