Texte : J'ai confiance en vous, Jeunesse ! - Raoul Follereau

C’est à vous que je m’adresse.
J’ai 73 ans.
Il y a 50 ans que je me bats contre la lèpre.
Et contre toutes ces autres « lèpres » que sont
l’égoïsme, le fanatisme, la lâcheté.
Au secours et au service
des plus douloureuses minorités opprimées au monde,
j’ai vu un univers inimaginable d’horreurs,
de douleurs et de désespoirs.
Et pourtant, je vous dis :
"bientôt un nouveau printemps fleurira.

J’ai confiance en vous, jeunesse".
Qu’importe quelques excentriques,
leurs excès et leur turbulences !
Je crois en votre cœur.
C’est vous qui précipiterez la débâcle
du mensonge et la faillite de l’argent.

Soyez intransigeants sur le devoir d’AIMER.
Ne cédez pas, ne composez pas. Ne reculez pas.
Riez au nez des égoïstes toujours gavés d’eux-mêmes,
des hypocrites tout bouffis de leurs vertus bien astiquées
ceux qui, dans la vie ne s’intéressent qu’à leur vie,
persuadés que le Bon Dieu leur offrira au paradis
des places numérotées.
Ceux qui pensaient déjà à leur retraite
alors qu’ils suçaient leur biberon.

Refusez de mettre votre avenir au garage.
Luttez, visage nu, dénoncez à haute voix,
ne permettez pas qu’on triche autour de vous.
Dites-vous bien que le plus grand malheur
qui puisse arriver,
c’est que votre vie ne serve à rien…

 De l’intelligence qui trahit,
de la machine qui asservit,
de l’argent qui pourrit,
SAUVEZ L’AMOUR.
Portez en vous le ferment
révolutionnaire et miséricordieux de l’Evangile.

Comprenez bien que l'important,
ce n'est pas ce que l'on récolte, mais ce qu'on sème.
Ce n'est pas ce qu'on est mais ce qu'on offre.
Faire chacun ce qu'on peut,
en sachant que c'est la Providence qui fait tout.
Et qu'elle nous aime d'un amour qui ne finira pas.
Soyez ces semeurs de cet amour.
Rendez-le contagieux, radioactif.
Et qu’il contamine le monde.
Demain l’aurore « Etes-vous prêts ? »

Commentaires